Toyota, riuscendo a convivere con il peso del passato

Per la prima volta da Silverstone 2018, i pluricampioni del mondo hanno mancato il podio in una gara del Campionato Mondiale Endurance. In Qatar, nel round d'apertura della stagione, la zavorra ereditata da un primato troppo marcato ha complicato la vita della Casa giapponese e ridistribuito le carte.

pubblicato 13/03/2024 à 13:20

Valentino GLO

0 Visualizza commenti)

Toyota, riuscendo a convivere con il peso del passato

©Javier Jimenez/DPPI

Jusqu’alors invaincues, les LMH ont connu au Qatar le goût amer de la défaite. En particulier Toyota, lourdement tombé de son piédestal après six victoires en sept courses l’année dernière. Plus parlant encore, l’absence de tout équipage portant les combinaisons de l’équipe basée à Cologne (Allemagne) dans les trois premiers du classement général est une première depuis sept ans ! En août 2018, les deux Toyota TS050 Hybrid de Fernando Alonso, Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Mike Conway, Kamui Kobayashi, José Maria Lopez avaient cru signer un troisième doublé consécutif lors de cette saison à l’occasion des 6 Heures de Silverstone, mais étaient disqualifiées dans la soirée, peu après 22 heures. La raison : quand le patin de bois situé sous la voiture était soumis à une force de 2500 Nm, il se pliait de manière excessive.

Retour en 2024. Aux 1 812 km du Qatar, manche d’ouverture de cet exercice, les protos nippons n’ont pas connu de mésaventure du même genre. Ils n’ont surtout jamais été en mesure de rivaliser avec les Porsche. Le malaise était palpable lors du traditionnel point presse d’apr

Valentino GLO

Giornalista. Reporter di endurance (WEC, IMSA, ELMS, ALMS) e talvolta F1 o IndyCar.

Questo articolo è riservato agli abbonati.

Ti resta il 90% da scoprire.



Sei già abbonato?
Accedi


  • Articoli premium illimitati
  • La rivista digitale dalle 20:XNUMX ogni lunedì
  • Tutti i numeri di AUTOhebdo disponibili dal 2012
COUV-2433

0 Visualizza commenti)